Appel européen

Appel à l’action ! Du 25 mars au 2 avril 2023, nous descendrons dans les rues, partout en Europe, pour le droit au logement, le droit à la ville et pour dénoncer la hausse vertigineuse et étouffante du coût de la vie.

Participez : organisez-vous, mobilisez-vous et rejoignez le #HAD2023 dans votre ville !

Nous, la Coalition Européenne d’Action pour le droit au logement et le droit à la ville (CEA), appelons à une longue semaine d’actions coordonnées à travers l’Europe. Dans un contexte d’augmentation drastique du coût de la vie, où les loyers et les factures d’énergie explosent et où les crises du logement déjà existantes s’aggravent, nous nous opposons aux institutions et politiques néolibérales qui favorisent l’accumulation privée au détriment des personnes. En promouvant la gentrification, la marchandisation du logement, la privatisation des espaces publics et la touristification, ces institutions et politiques nous attaquent et nous devons nous défendre.

Nos logements sont saisis par les banques et vendus en bloc à des fonds d’investissement afin que les acteurs du marché immobilier puissent augmenter leurs profits, tandis qu’ils bénéficient d’avantages fiscaux scandaleux. Nous ne pouvons pas payer nos loyers en augmentation; nous sommes expulsé.es, déplacé.es de nos quartiers et séparé.es de nos communautés. Les espaces de vie alternatifs sont soit détruits, soit remplacés par des projets urbains à but lucratif, soit criminalisés. Les logements publics, lorsqu’ils existent encore, sont abandonnés ou cédés au secteur privé. Alors que les gouvernements disent qu’il n’y a pas d’argent pour les politiques sociales, l’argent vient facilement pour la militarisation, comme nous le voyons avec la guerre en Ukraine. Des millions de personnes fuient les nombreuses guerres en cours et cela nous affecte tous.tes. Nous sommes contre toutes les guerres impérialistes.

Les fascistes et l’extrême droite profitent de toute cette misère, et tout le discours se déplace vers la droite. Νos lieux de lutte, nos squats, nos centres sociaux, ainsi que nos collectifs et nos camarades, font face à une répression et des sanctions judiciaires croissantes. Les gouvernements et les parlements sont plus prompts à armer la répression et à protéger les spéculateurs qu’à fournir un cadre durable pour un logement sain et adéquat pour tout le monde sans exception. La lutte plus large pour un monde sans guerre, sans racisme, sans sexisme, sans capacitisme et sans autres formes de violence et de discrimination, ainsi que pour la justice climatique, est intrinsèquement liée à la lutte pour nos logements et nos villes.

Les résistances sont partout. Nous devons renforcer nos luttes. Nous devons nous organiser et unir nos forces au-delà des frontières. Du 25 mars au 2 avril 2023, nous descendrons dans les rues pour des rassemblements et des manifestations, nous organiserons des réunions et des assemblées publiques, nous occuperons les lieux des propriétaires-bailleurs et les institutions publiques et bien plus encore !

Nous unissons nos forces pour :

  1. LE DROIT AU LOGEMENT Cela signifie un logement digne pour tous.tes. L’interdiction des expulsions, la dépénalisation du squat, le contrôle des loyers, la baisse drastique et le gel des loyers, l’annulation des hypothèques et des dettes illégitimes qui privent les gens de leur logement permanent, la réquisition des bâtiments vacants, l’expropriation des grands propriétaires, la socialisation du logement, l’augmentation du parc de logements publics et protégés, la durabilité écologique pour tous.tes, pas de rénovictions (expulsions dues aux rénovations), des logements et non des camps, …

  2. LE DROIT À LA VILLE Signifie la fin de la privatisation des espaces publics, un aménagement démocratique du territoire urbain et rural en fonction des besoins des habitant.es et de l’environnement, la fin de la police et de la criminalisation des sans-abri, la fin de la touristification, de la commercialisation, de la gentrification et de toutes sortes de marchandisations de nos espaces, …

  3. PAS D’EXPLOITATION PAR LE BIAIS DE NOTRE COÛT DE LA VIE Signifie l’interdiction des profits sur les biens publics, pas de coupures d’électricité, le chauffage pour tous.tes, pas d’expulsions pour cause de dettes énergétiques, des prix abordables pour les besoins de base, le contrôle public de tous les secteurs essentiels, tels que l’énergie, l’eau, les communications et les transports, et une énergie durable pour tous.tes, …

Unissons nos luttes au-delà des frontières ! Rejoignez les Housing Actions Days 2023 !

La Coalition européenne d’action pour le droit au logement et à la ville est un réseau de 35 collectifs de base de 22 pays différents. Info : https://housingnotprofit.org